En partenariat avec le Musée des cultures du monde de Nicolet, nous vous présentons l’exposition « Un trésor bien gardé, Les femmes et la mystique » de la Commissaire invitée, Marie-Hélène Naud.

Exposition terminée

Une exposition originale retraçant des femmes influentes de différentes cultures et religions ayant eu une quête mystique au cours de leur vie.

Première exposition nord-américaine portant sur un tel sujet, celle-ci permet de découvrir une quinzaine de femmes mystiques de tous les horizons et de toutes les croyances. Cinq thèmes originaux ont été sélectionnés tel que la mort, l’union et l’ivresse pour expliquer en quoi consiste la mystique.

Les créations artistiques, tel que la poésie, la peinture et la sculpture, des femmes dévotes y sont aussi exposés pour mieux comprendre en quoi consiste la mystique. L’exposition comprend des œuvres originales et des reproductions d’œuvres provenant de collections muséales et privées canadiennes. Un artiste Inuvialuit reconnu, Abraham Anghik Ruben, a également réalisé une œuvre spécifiquement pour l’exposition.

Un catalogue a aussi été publié aux Éditions GID pour approfondir ce sujet peu connu du grand public. Celui-ci sera notamment en vente à la boutique du Sanctuaire et est disponible en français et en anglais.

« Une exposition itinérante du Musée des cultures du monde ».

Pour plus d’information :

Conférence en anglais

Conférence de Mme Naud

Entrevue de Mme Naud

Mot pour le vernissage de l’exposition

« Un trésor bien gardé : les femmes et la mystique »

C’est une joie et un honneur pour le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap d’accueillir l’exposition « Un trésor bien gardé : les femmes et la mystique », déjà présentée ces derniers mois au Musée des cultures du monde à Nicolet. En concevant une telle exposition, sa commissaire, Madame Marie-Hélène Naud, répond certainement à des besoins spirituels de notre temps.

Pour nous ouvrir au spirituel, nous avons souvent besoin de témoins qui nous inspirent par leur manière d’être, qui nous aident à croire que beaucoup de profondeur est possible, qui ouvrent nos yeux sur le fait que notre existence n’est pas seulement horizontale, mais considérablement enrichie par une verticalité. L’exposition préparée par Madame Naud propose plusieurs de ces témoins capables d’ouvrir des portes vers les profondeurs et les hauteurs de notre existence. D’autant plus qu’il s’agit de personnes de diverses traditions ayant vécu des expériences qualifiées de « mystiques ».

De plus, les témoins proposées dans cette présentation sont toutes des femmes. Des mystiques, il y en a aussi parmi les hommes. Mais si cette exposition est composée en entier d’expériences mystiques des femmes, c’est peut-être parce qu’il y a de ces expériences de Dieu que nous pouvons beaucoup mieux saisir et apprécier si ce sont des femmes qui en sont témoins. Ce qu’ont vécu ces femmes mystiques peut susciter notre admiration et notre émerveillement. En même temps, prenons garde. Ces expériences ont aussi de quoi nous interpeller, remettre en question des conceptions que nous avons de Dieu, même chez celles et ceux qui ont beaucoup de connaissances religieuses. Ces interpellations peuvent être très salutaires dans notre démarche vers Dieu.

En parcourant l’exposition, vous découvrirez qu’au moins deux femmes, déjà présentes sur le site du Sanctuaire, y sont honorées. Tout d’abord, vous pourrez remarquer sainte Marie Madeleine, à qui a été dédiée la paroisse fondée ici même à la fin du 17e siècle. Vous trouverez aussi sainte Catherine de Sienne, déjà représentée dans nos jardins, au début des stations du Rosaire. L’exposition vous fera prendre connaissance d’une nouvelle facette du témoignage de ces femmes.

Il me semble que le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap est bien choisi pour présenter une exposition sur les femmes et la mystique. En effet, ce sanctuaire est dédié à celle qui est bénie entre toutes les femmes : la très sainte Vierge Marie, la mère de Jésus. En faisant connaissance avec les femmes de cette exposition, il se peut que nous ayons de nouvelles intuitions sur de possibles expériences vécues par la Vierge Marie dans son lien avec Dieu.  Ces expériences seront sans doute exprimées, par moments, dans un langage différent, mais elles ne manqueront pas de nous dire quelque chose sur Dieu.

Cette exposition peut nous interpeller beaucoup. Qu’elle nous ouvre encore plus à cet univers vaste et infini qu’est celui de Dieu. Et un immense merci à Madame Naud qui nous donne l’occasion de vivre un nouveau bout de chemin spirituel au Sanctuaire.

Rémi Lepage, o.m.i.