Projet de développement

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap est un lieu dont la contribution se fait à plusieurs niveaux. C’est un havre de paix et un phare spirituel ouvert sur le monde. Avec plus de 430 000 visiteurs par année, le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap est un attrait touristique majeur en Mauricie, ainsi qu’un lieu de diffusion culturelle avec la tenue de plusieurs festivals et concerts entre autres. C’est aussi un milieu de vie à la contribution sociale importante et un lieu patrimonial avec 130 ans d’histoire. Le Sanctuaire est une fierté collective qui aujourd’hui se veut pertinent pour les générations actuelles et futures. C’est donc grâce à de nouveaux aménagements au service d’une programmation renouvelée que le Sanctuaire Notre-Dame-du Cap attirera une clientèle plus large et diversifiée.

Concept d’aménagement

Ce projet réalisé par Raymond Chabot Grant Thornton en collaboration avec la firme d’architecture AECOM a pour objectif de répondre aux enjeux de développement suivants :

L’aspect convivial du site
La mission du Sanctuaire est d’être un havre de paix accueillant et un phare spirituel. En améliorant le confort général du site et un aspect d’accueil approprié (le centre des visiteurs), le Sanctuaire sera plus à même de répondre à sa mission.

La mise en valeur de l’esprit du lieu
Le projet d’aménagement permettra de clarifier le sens et le caractère de chaque espace, sacré ou non, afin d’amplifier l’expérience et d’attirer un public plus diversifié.

L’ouverture sur le fleuve
L’ouverture sur le fleuve est la fierté du secteur Cap-de-la-Madeleine de Trois-Rivières et valoriser le littoral fleuvial tient à coeur à la communauté d’ici. Se réapproprier ce site d’une beauté exceptionnelle comprendra une agora naturelle, une expérience du pont de glace de 1879 incomparable et une vue sur le fleuve à couper le souffle.

À l’agora naturelle, conférences et spectacles pourront s’y dérouler.

La définition du parcours des visiteurs
Qu’on soit touriste, un voisin de la communauté trifluvienne ou un pèlerin, le projet permettra de tous les accueillir de manière unique et adaptée avec diverses propositions de parcours.

La monétisation du site
Dans la condition actuelle, le Sanctuaire ne pourrait assurer sa mission à long terme. Le projet permettra d’accroître les revenus et de diversifier les sources de revenus, tout en restant accessible à tous. L’aménagement assurera la pérennité de l’oeuvre pour les générations à venir.

Les retombées

Ce projet structurant aura des retombées économiques significatives pour la Ville de Trois-Rivières, pour la région de la Mauricie et le Québec. En effet, d’ici 10 ans, on estime l’achalandage à plus de 700 000 visiteurs par année, on évalue à 353 emplois crées ou soutenus durant la phase de construction, à 154 emplois soutenus par année, et d’un impact de près 90 millions de dollars sur le PIB québécois. Aussi ce projet assurera la pérennité du patrimoine, permettra de préserver l’environnement et de consolider la base financière de l’organisation. Grâce à de nouveaux aménagements au service d’une programmation renouvelée le Sanctuaire Notre-Dame-du Cap attirera une clientèle plus large et diversifiée.

Au-delà des chiffres, le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap va devenir un levier pour le mieux-être des populations avoisinantes par la mise à disposition d’espaces de qualité pour les familles, en rendant accessible le fleuve et en offrant un lieu de silence et de méditation aux chercheurs de sens, de silence et de sacré.

Le financement

Pour réaliser ce projet innovateur de 44,3 millions de dollars, l’organisation prévoit un financement public/privé. À stade, le Sanctuaire s’est vu octroyé les montants suivants :

  • 360 000 $ par année sur 20 ans de la Ville de Trois-Rivières
  • 1 848 500$ du ministère du Tourisme du Québec pour la construction d’un centre des visiteurs

D’autres discussions sont en cours avec d’autres ministères et conseils pour obtenir leur soutien et leur éventuelle participation financière. D’autres annonces à venir !